• The theory of incentives and the history of economics

    k7311

    Nice intuitive summary (in French) of the theory of incentives, in the last PSE Newsletter, by my friend and colleague David Martimort. I like the way he puts it in historical context:

    Commençons par un détour à la fois historique et théorique. Tout un chacun, économiste ou non, a entendu parler de la théorie des « avantages comparatifs » chère à Ricardo, Ohlin ou Samuelson : la spécialisation permet d’accroître l’espace des possibles entre partenaires de l’échange, et de justifier ainsi que chacun en retire quelques gains. Un exemple bien connu dû à Samuelson précise qu’un avocat peut être plus efficace que sa secrétaire pour rédiger un courrier, mais il semble préférable qu’il lui délègue cette tâche et se concentre sur l’étude de ses propres dossiers.

    De meilleures plaidoiries, c’est autant de profits supplémentaires qui peuvent être ensuite reversés sous forme de salaires à la secrétaire ! Cette théorie fondatrice offre une justification « microéconomique » à l’existence même d’une économie d’échanges. Ses applications couvrent un vaste champ. L’explication de la séparation entre propriété et contrôle au sein de l’entreprise capitaliste et la théorie du « libre-échange » appliquée aux échanges internationaux en sont sans aucun doute les exemples les plus marquants.
    Bien que remarquable, cette théorie reste incomplète : Ricardo n’avait pas saisi que la spécialisation s’accompagne inéluctablement d’un problème de contrôle – une difficulté qu’Adam Smith avait quant à lui bien comprise. Une secrétaire spécialisée est bien sûr plus productive, mais elle accède ainsi à des informations privilégiées : en premier lieu le niveau exact des efforts nécessaires à l’accomplissement de sa tâche. L’avocat doit alors se résoudre à structurer ses rémunérations de manière incitative pour atténuer ce problème de contrôle. Délégation rime donc avec surcoûts. Ces « coûts d’agence » doivent être minimisés par des choix organisationnels appropriés : la théorie des incitations s’attache à explorer les implications de ces choix…

    More on the way incentives were tackled by economists since Adam Smith, in Chapter 1 of his book The Theory of Incentives., written a few years ago with Jean-Jacques laffont.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • last posts

  • Archives

  • Frontières

  • links

  • Paraguay


  •  

    © Design graphique et développement : www.mrcam.fr