• Follow me on twitter

    twit-HERO

    Fron now on, I’ll be tweetting about new blog posts and else at @StephaneStraub.

    De ahora en adelante, pueden seguirme en mi cuenta de Twitter: @StephaneStraub.

    Suivez moi sur Twitter: @StephaneStraub.

    Bon, dans une seule langue à la fois selon le sujet du jour…

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Minor miners, child labor in India coalmines

    40637.photo by Suzanne Lee

    Stunning pictures by Suzanne Lee, which tell a complex story of development and deprivation. Here is the portfolio published by Le Monde (avec les commentaires en français), through which I discovered it, and here the fotovisura site in English with more pictures.

    My personal project “Minor Miners” seeks to highlight the human cost of resource exploitation by exploring the working situations and root causes of rampant child labour happening in the highly unregulated coal mining industry of India. It studies the working and living environments of these children and their families, examining their backgrounds and how it has affected their decisions in life. It will also drill below the surface to reveal the reasons that compel these parents to make these impossible decisions to send their children out to work in extremely hazardous conditions for long hours instead of to school.
    Even as India is seeing an average economic growth of 8.4%, crushing poverty and malnutrition are harsh realities for millions of children. India has the largest number of child labourers under the age of 14 in the world with an estimated 12.6 million children engaged in hazardous occupations like mining. In the poor’s struggle to feed their young with no help extended to them, they are forced into hopeless situations. “Minor Miners” is an ongoing self-funded project on child labour and their trampled rights, and the root causes such as loss of livelihood, poverty and gender discrimination besides other socio-economic issues that isolate these families, cornering them into taking desperate measures.
    (…)
    Besides being deprived of the basic human needs such as clean air (sulphurous methane gasses escape from large cracks in the ground as coal fires rage beneath the earth in the coalfields), clean water (in many cases, rain water pumped out of the flooded mines are reused for daily needs, causing water toxicity poisoning), basic sanitation, and a stolen childhood, these children also have no access to education or healthcare. In fact, these daily-wage workers are completely uninformed of the adverse health consequences of working in a mine such as chronic lung diseases such as pneumoconiosis (black lung), hazardous gasses and water toxicity poisoning, and carcinogenic risks leading to reduced life expectancy, besides traumatic injuries caused by roof collapses and rock falls. In Meghalaya, deaths by entombment and tunnel flooding often go unreported. Another child may be sent in to remove and dispose of the body. Sometimes the mine owner pays a small sum of about $250 to the family, but mostly, if the children are lone migrants, families and authorities are not even notified.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Frontières: enfin disponible en format Kindle!

    couv-pla-small

    Voila! Suite à quelques essais infructueux pour trouver un (vrai?) éditeur, j’ai finalement publié moi-même le récit de mes années paraguayennes en format Kindle sur Amazon. Voici la présentation:

    En 1989, après un diplôme d’économie à Paris, je débarque au Paraguay, les poches vides et avec pour seul bagage mon insouciance, 25 jours après le coup d’Etat qui met fin à la plus longue dictature du continent. En 10 ans, tour à tour paysan, vendeur ambulant, entrepreneur, professeur, expert économique, je passe de la pauvreté extrême d’un village proche du Brésil aux cabinets ministériels de la capitale paraguayenne, explorant tour à tour mes frontières intérieures et celles d’un monde en pleins bouleversements.

    On trouve ici les applis gratuites pour lire les format kindle sur tout les smartphones, ordinateurs ou tablettes.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Paris, aussi libre qu’un Dieu

    île de La Cité avant Haussmann

    Paris unplugged, Images pour l’histoire.

    Il portait dans ses yeux la force de son cœur.
    Dans Paris son désert vivant sans feu ni lieux,
    Aussi fort qu’une bête, aussi libre qu’un Dieu.
    Fragments. Charles BAUDELAIRE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Qu’est ce que la démocracie?

    Stèle de la démocratie

    La réponse d’Étienne Chouard dans cette video TEDxRepubliqueSquare. Son crédo ici:

    “Je vous propose de prendre personnellement nos problèmes quotidiens à la racine et de réfléchir nous-mêmes à l’institution d’une vraie démocratie : et la racine d’une démocratie digne de ce nom, ce n’est pas l’élection — élection qui est par définition aristocratique (choisir le meilleur, aristos), donc oligarchique— , la seule racine de la démocratie, c’est le tirage au sort.
    Depuis le débat référendaire sur le TCE (un puissant révélateur !), j’ai réalisé, avec d’autres citoyens, d’une part, l’importance de nos institutions dans notre vie de tous les jours et d’autre part, l’état de décrépitude dans lequel nous laissons se dégrader ces règles supérieures, par indifférence paresseuse le plus souvent.
    L’approche institutionnelle m’apparaît désormais comme une clef de lecture universelle pour décrypter l’actualité et cette clef me permet de découvrir les sources profondes du malheur des hommes.”

     

    Un point de détail sur la vidéo. je trouve particulièrement intéressant le moment ou Étienne Chouard fait référence à tous ceux qui luttent et militent leur vie durant et s’interroge sur le fait que tous leurs efforts ne changent rien (entre 5’25 et 6’30).

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Deuxième Génération: mon coup de coeur BD

    9782205068504-page6-I400x523

    Superbe BD autobiographique de Michel Kichka, découverte par hasard chez un libraire. C’est profond, triste, drôle, captivant, surprenant. Le mot de l’auteur sur son blog:

    Mon premier roman graphique sort ce 30 Mars chez Dargaud. Il a pour titre ”Deuxième Génération- Ce que je n’ai pas dit à mon père”. J’y raconte mon enfance et mon adolescence et ma vie d’adulte dans l’ombre de la Shoah. Un récit fait d’anecdotes et de souvenirs précis, un travail sur la mémoire, sur le non-dit, sur le traumatisme familial, avec des moments de libération et d’humour.

    Quelques planches sur Bado, le blog pour découvrir l’ambiance de la BD.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • last posts

  • Archives

  • Frontières

  • links

  • Paraguay


  •  

    © Design graphique et développement : www.mrcam.fr