• Shipwreck from space

    echoue2

    A space view of human activities on Digital Globe web site, classified as “human interest”, “Natural disaster”, “man-made crisis” and “political instability”. Striking picture of the Costa Concordia shipwreck, taken from an altitude of 496km with a 50cm resolution!

    Costa Concordia, Giglio, Italy-January 17, 2012: A luxury cruise ship ran aground in the Tuscan waters off of Giglio, Italy on Friday, January 13, 2012. Picture by DigitalGlobe.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Papiroflexia y otras animaciones

    joaquin_baldwin

    Joaquín Baldwin es un animador y diseñador de sitios web de Paraguay, formado en UCLA. Ha ganado varios premios por sus cortometrajes, incluyendo el Pangea day 2008 para America del Sur. Ver el portfolio completo en su página web Pixel Nitrate.

     

     

     

     

     

     

    Papiroflexia (Spanish for “origami”) is the animated tale of Fred, a skillful paper folder who could shape the world with his hands. Originally created as a poem by the director, it was turned into a short animated film in the UCLA Animation Workshop.

    Y el famoso Windmill farmer.

    A nurturing farmer in is danger of losing his crop of windmills when he struggles against the cyclical forces of nature. Created at the UCLA Animation Workshop, with music by Nick Fevola.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Incivilité: l’enfer c’est les autres

    foule_by_silva57600

    Selon les résultats des études réalisées dans plusieurs pays par Ipsos Public Affairs (France, Grande Bretagne, Suède, Italie, Etats-Unis et Japon), les incivilités subies dans la vie quotidienne apparaissent comme une des sources de stress majeures au sein de la société française (voir la note):

    “Le « manque de savoir vivre, l’agressivité des gens » sont cités comme la première source de stress en France, en Grande Bretagne ou en Allemagne (cités respectivement par 60%, 59% et 47% des personnes interrogées). C’est la deuxième source de stress aux Etats-Unis (50%). Dans un pays comme la France où la politesse est une valeur plébiscitée par 65% de la population, l’agressivité est particulièrement mal ressentie. Beaucoup y voient une atteinte à une forme d’héritage patrimonial. Surtout, dans un environnement social qu’ils perçoivent de plus en plus comme insécurisant, les Français ont la nostalgie d’une société où les gens se parlaient davantage et respectaient des codes de savoir vivre désormais en déclin.”

    Voir à ce sujet cet article du Monde, et le site de la RATP Cher Voisin de Transport. En tant que cycliste, j’attends avec impatience l’équivalent pour les usagers quotidiens de la route.

    Un constat déjà présent dans le dernier rapport du Médiateur de la République Jean-Paul Delevoye, qui parlait de burn-out de la société française:

    “Le burn-out de la société française trahit un besoin urgent de bâtir de nouvelles espérances à la hauteur des efforts fournis. La fébrilité du législateur trahit l’illusion de remplacer par la loi le recul des responsabilités individuelles et de la morale. Le maintien sous perfusion de citoyens assistés permet de soulager nos consciences, mais pas de résoudre nos problèmes.”

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Hermann Guggiari

    nuevo-2

    Falleció El Maestro del Hierro y del Acero. Salut l’artiste.

    El Poema de Hierro (Luis Benítez)

    Dame un poema de hierro que restalle sobre las vacías cabezas
    y una mano firme en la muesca de la antorcha,
    un poema de sangre y de huesos impacientes
    y la pluma de carne firmando sentencias
    en las culposas mentes de los jinetes locos;
    que convierta en sal a los cobardes, un poema de hierro
    oxidado y torvo pateando en el estanque a medianoche,
    cuando ni los muertos sueñan con la aurora.
    Un martillo de palabras para dejar al mundo con las cuencas vacías,
    rabioso ademán, piedra encendida en la boca de los que duermen
    mientras el agua sube en el Gran Cuarto Esférico;
    un puñetazo en el sexo de la muchacha arrodillada,
    idiota, paciente humanidad,
    que no ve, que no oye,
    sólo conversa con las cenizas de sus dioses muertos.

    Un documental en tres partes sobre el:

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Street Art

    nofuture_banksy

    Street art collections….

    “The greatest crimes in the world are not committed by people breaking the rules but by people following the rules. It’s people who follow orders that drop bombs and massacre villages” — Banksy

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • Lois mémorielles et liberté académique

    839962_l-assemblee-nationale-francaise-le-8-juin-2005

    Une mise en perspective salutaire dans un débat sur les lois mémorielles qui manque parfois singulièrement de recul. Une tribune de Bruno Chaouat, directeur du Center for Holocaust and Genocide Studies, Université du Minnesota, qui pose la question de la liberté académique et intellectuelle.

    “Le problème, dans la tribune de Pierre Nora, n’est donc pas l’indignation légitime de son auteur contre la nouvelle loi. C’est son quasi-silence au sujet du négationnisme pratiqué par l’Etat turc. Un intellectuel de l’envergure de Nora devrait savoir que, quant aux restrictions de la liberté académique, il y a pire que la France : la Turquie, par exemple. Aussi Nora voit-il la paille qui est dans l’œil de la législation française, mais ignore la poutre qui est dans celui du code pénal turc. Rappelons en effet que la législation de ce pays punit les intellectuels et les écrivains qui ont l’idée indécente de parler, à propos des massacres d’Arméniens de l’Empire ottoman, de “génocide”.

    Rappelons que des citoyens turcs ont été et sont encore persécutés, sur le territoire de la Turquie et à l’extérieur de ce territoire, pour oser exprimer leur conviction au sujet de cette période historique. Rappelons enfin que la Turquie punit, au titre de l’article 301, “l’insulte à la nation turque”, et que la reconnaissance du génocide arménien tombe sous le coup dudit article de loi. L’écrivain Orhan Pamuk, parmi d’autres, journalistes, chercheurs ou écrivains moins célèbres, en a fait les frais.
    (…)
    Soutenons donc Pierre Nora dans sa lutte contre les lois mémorielles et pour l’indépendance de la recherche. Mais exigeons de nos éminents intellectuels qu’ils dénoncent la censure du gouvernement et des lobbies turcs, censure qui ne se limite pas, répétons-le, au territoire de la Turquie (ce serait déjà intolérable), mais affecte les chercheurs du monde entier, contraints de se demander, avant de publier un article ou un livre, s’ils auront les moyens de s’offrir les services d’un avocat, dans le meilleur des cas, et d’un garde du corps, dans le pire.”

    A mettre en relation avec ces déclarations surréalistes, et bien inquiétantes, du ministre de l’Intérieur turc.

    Leave a comment | Share on Facebook | Share on Twitter

  • last posts

  • Archives

  • Frontières

  • links

  • Paraguay


  •  

    © Design graphique et développement : www.mrcam.fr